Un syndicat craint que le rapport de la Guilde ne provoque des licenciements

Les pharmaciens employés sont encouragés à s’assurer qu’ils connaissent leurs droits en matière de licenciement à la suite du récent rapport sur les perspectives d’emploi de la Guilde des pharmaciens d’Australie.

Le rapport prévoyait que 2200 postes de pharmaciens pourraient être supprimés cette année, les pharmacies luttant pour gérer l’impact de la divulgation des prix cancer de la vessie.

Cependant, le Dr Geoff March, président de Professional Pharmacists Australie, a averti que “les opérateurs de pharmacie sans scrupules” pourraient utiliser les prévisions de la Guilde comme excuse pour réduire le personnel, mais seulement pour réembaucher des pharmaciens pour des salaires plus bas.

“Nous sommes extrêmement préoccupés par le fait que certains opérateurs, en particulier ceux qui exploitent de grandes chaînes de pharmacies, s’en servent comme excuse pour augmenter davantage leurs marges bénéficiaires en réduisant les salaires des pharmaciens”, a-t-il déclaré.

“La loi sur le travail équitable, ainsi que le prix de l’industrie pharmaceutique [2010] indiquent clairement que les licenciements doivent être légitimes et que le processus doit impliquer la consultation et le paiement des droits si l’employeur emploie plus de 15 personnes.”

Dr March a averti que les licenciements illégitimes auraient un impact négatif sur le secteur de la pharmacie communautaire.

“Si des chaînes rentables, dont beaucoup ont été responsables de faire baisser les salaires des pharmaciens ces derniers temps, sont autorisées à utiliser ce processus pour réduire les coûts de main-d’oeuvre, alors toute notre industrie en souffrira”.

Répondant aux commentaires du Dr March, un porte-parole de la Guilde a déclaré: «Comme le reconnaît l’APP, la loi sur le travail équitable et le prix de l’industrie pharmaceutique imposent certaines exigences aux employeurs en matière de licenciements légitimes. La Guilde conseille à tous les propriétaires de pharmacies de se conformer à leurs responsabilités légales en milieu de travail.