Pharmacien rayé pour «10 minutes de folie»

Un pharmacien britannique reconnu coupable d’avoir agressé sexuellement un client adolescent en échange d’une pilule du lendemain a été radié.

Satwant Singh Popley a été condamné à huit mois de prison après avoir admis avoir touché et léché les seins de la jeune fille de 17 ans en juillet 2014.

Le British General Pharmaceutical Council a été informé que la jeune fille avait visité la pharmacie de l’hôpital Teddington, dans le sud-ouest de Londres, afin d’obtenir une pilule du lendemain pour un ami.

Popley l’a amenée dans une salle de consultation, et en entendant qu’elle n’avait pas assez d’argent pour payer, elle a dit «il y a d’autres options».

Quand la fille a répété qu’elle n’avait pas d’argent, croyant que la pilule était libre, Popley lui a dit: “Je ne veux pas d’argent, ce n’est pas ce que je veux, tu es une jolie fille.”

Il l’a convaincue d’enlever son haut et a commencé à toucher et à lécher le sein de la fille. Il lui a ensuite donné 30 £ (60 $) pour payer la pilule.

Popley a d’abord nié l’accusation mais a modifié son plaidoyer après que son ADN ait été retrouvé à l’intérieur de ses vêtements.

Son avocat a déclaré au conseil pharmaceutique que son client ne répéterait probablement pas ses «10 minutes de folie» et qu’il était un homme de bonne moralité.

Dans une déclaration, Popley s’est décrit comme “sexuellement immature et naïf” en raison de son éducation sikh et d’une “dynamique familiale inhabituelle”.

Les arbitres de caractère ont dit qu’il n’avait jamais été dans une relation d’adulte, mais qu’il avait «un excellent caractère moral».