Pas de temps pour les services

Le manque de temps pour subvenir adéquatement aux services professionnels semble être une préoccupation généralisée pour les pharmaciens australiens.

Pharmacy News a récemment présenté une enquête britannique montrant que la plupart des pharmaciens employés estiment ne pas avoir assez de temps pour adapter efficacement les services à leur charge de travail.

Au total, 45% ont déclaré qu’il n’était «pas si facile» pour eux de trouver le temps de fournir des services. Un autre 30% a convenu qu’il n’était «pas du tout facile» de le faire.

Seulement 15% des 815 répondants ont déclaré que la prestation de services est «facile» rage.

Les pharmaciens employés ont identifié «la paperasserie ridicule» comme le facteur le plus important dans leur charge de travail irréalisable.

En deuxième lieu, l’augmentation des prescriptions et des ventes de produits “sans augmentation des heures de travail”.

Les pharmaciens australiens semblent partager des sentiments similaires, selon les réponses des lecteurs.

À l’heure actuelle, près des trois quarts des répondants à notre sondage disent qu’ils n’ont pas le temps d’entreprendre des services professionnels adéquats.

“Comparé aux médecins, les pharmaciens sont peu payés pour tout service qu’ils fournissent, y compris la distribution”, a déclaré un lecteur.

“Alors les pharmaciens sont sous pression pour faire des volumes de travail aussi importants dans toutes les catégories, ils se battent sans relâche”.

«Vous n’entendrez jamais parler d’une pharmacie ou d’un organisme gouvernemental qui dit que les pharmaciens doivent maintenir des normes élevées, car ces organismes ne contribuent pas à fournir la rémunération adéquate, à payer pour les normes élevées qu’ils exigent».

Un autre lecteur a dit qu’il y a des normes professionnelles “il y a aussi la réalité”.