L’étude montre de fréquentes erreurs de prescription électronique

Une étude récente a révélé que les erreurs de prescription électronique dans les pharmacies communautaires sont répandues, estimant que cinq sur 100 ont des erreurs orthopédique.

Les résultats, publiés dans le International Journal of Medical Informatics, indiquent que les erreurs de prescription électronique les plus courantes étaient la quantité de médicament erronée, les mauvaises directions de dosage, la mauvaise durée de la thérapie, et la mauvaise formulation de dosage.

Le personnel de la pharmacie a décelé 75 erreurs d’ordonnances électroniques au cours d’une observation de 45 heures dans les pharmacies du Wisconsin, aux États-Unis, ce qui a permis d’estimer que cinq ordonnances électroniques sur 100 comportaient des erreurs.

Les causes des erreurs ont été décrites comme «multidisciplinaires et multifactorielles», où il était probable que les erreurs provenaient de la technologie utilisée dans les cabinets de prescripteurs et les pharmacies.

Parmi les facteurs qui ont contribué aux erreurs, mentionnons l’incompatibilité technologique entre les systèmes de pharmacie et de clinique, les problèmes de conception technologique tels que l’utilisation de fonctions de remplissage automatique et de menus déroulants et la saisie par inadvertance d’informations incorrectes.

Les auteurs de l’étude ont déclaré que les conséquences potentielles de ces erreurs pourraient inclure une pharmacothérapie incorrecte, une mauvaise gestion des patients, un surcroît de travail pour les pharmaciens, une augmentation des coûts pour les pharmacies et les patients et des frustrations pour les patients et le personnel pharmaceutique. n |

Les AAD ne sont pas une panacée pour la gestion des médicaments: révision