Changement de codéine rejeté

Environ deux tiers des pharmaciens de la communauté s’opposent au rééchelonnement recommandé des médicaments contenant de la codéine, indique un sondage de Pharmacy News.

Sur près de 450 répondants au sondage, 66% ont dit qu’ils s’opposaient à la programmation de la codéine.

Cependant, 30% ont déclaré qu’ils étaient d’accord avec la recommandation provisoire du Comité consultatif sur la planification des médicaments de la TGA de rééchelonner tous les médicaments en vente libre contenant de la codéine pour qu’ils deviennent des médicaments uniquement sur ordonnance.

Les 4% restants ont dit qu’ils étaient indécis sur la question.

Les groupes pharmaceutiques, ainsi que les consommateurs, l’industrie et les organismes paramédicaux s’y opposent fortement.

Un porte-parole de la Guilde de la pharmacie d’Australie a déclaré qu’il n’est pas surprenant qu’il y ait une forte majorité opposée à la décision provisoire.

“La Guilde est d’avis que les changements de rééchelonnement proposés sont un instrument contondant pour contrer l’abus et l’abus de ces médicaments”, a-t-il déclaré.

“La proposition ne serait pas seulement inefficace pour répondre aux préoccupations concernant les abus, mais pourrait aussi avoir des conséquences inattendues telles que:

restreindre l’accès aux patients ayant un besoin thérapeutique réel et réel

augmentation des coûts non remboursés pour les patients

augmenter les coûts du MBS et du PBS

augmentation des temps d’attente des généralistes

diminution des meilleures pratiques de gestion de la douleur

une augmentation des patients apparaissant dans les services d’urgence des hôpitaux pour des affections mineures

Le porte-parole a déclaré que si les modifications proposées étaient mises en œuvre, les personnes qui résident dans les régions régionales, rurales et éloignées seraient les plus touchées, étant donné que le temps et les coûts pour visiter un omnipraticien sont considérablement plus élevés que dans les régions métropolitaines.

Mardi soapbox